I. La vie d’un légionnaire

A. Le recrutement

À l’époque il fallait avoir fait au moins 10 ans de service militaire, mais si les soldats souhaitaient continuer ils pouvaient rester jusqu’à 60 ans. Les légionnaires âgés de 17 à 46 ans étaient affectés aux troupes combattantes et ceux de 46 à 60 à l’armée territoriale qui était moins mobile et était chargée de surveiller les lieux.

B. Le camp et l’armement du légionnaire
Lors des campagnes militaires, les légionnaires construisaient un camp fortifié, il était bâti en 3 heures et on retrouvait toujours les mêmes bâtisses. Le camp était entouré d’un grand fossé. Il y avait aussi des écuries, un autel pour prier leurs dieux, 4 portes qui entouraient le camp, les tantes des soldats, la tante du général…
Les camps pour deux légions faisaient à peu près 45 hectares. Les équipements : Il y avait des casques, des glaives, des épées courtes, un grand bouclier, une cuirasse et une lance en bois équipée d’une pointe en fer.

Info : les légionnaires ont construit beaucoup de camps en Grande-Bretagne et plusieurs villes comme Manchester, Exeter, Warcer,… en ont gardé la trace.


II. Organisation et discipline

A. L’organisation des légions
Les légions romaines étaient très bien organisées. Une légion comptait 6000 soldats répartis en groupes de 100 légionnaires. Chaque légion était accompagnée par de la cavalerie répartie en 10 escadrons (turmae) de 30 cavaliers. Seulement dans les petites opérations, ils ne pouvait pas se permettre d’emmener 6000 soldats : ils partaient donc en groupe d’une dizaine de légionnaires (une décurie) commandée par un décurion.

Simon G., Jude B. et Nicolas D.